Actualité handicap

Un autiste retrouve le sourire grâce à un vidéoclub monté par ses parents

Vivre FM - 28 avril, 2017 - 15:31

Il est d’usage de dire que l’amour d’un parent pour son enfant est inconditionnel.  Un jeune américain de 20 ans, atteint d’autisme, a pu le vérifier. Inconsolable depuis  la fermeture de son vidéoclub préféré, les époux Zuniga ont décidé de recréer chez eux un mini vidéoclub. Un geste qui a beaucoup ému la toile suite au tweet du cadet de la famille avec plus de 120 000 likes. 

MY AUTISTIC BROTHER WAS SAD THAT BLOCK BUSTER WAS CLOSING DOWN SO MY PARENTS MADE A MINI ONE AT HOME FOR HIM!

Catégories: Actualité handicap

Vis mon sport saison 3, rencontre entre des champions handisport et valides

Vivre FM - 28 avril, 2017 - 10:40

Vis mon sport c’est une plongée dans le handisport aux côté de Philippe Croizon, sportif et aventurier qui a participé au Paris-Dakar en début d’année. Lors des deux premières saisons les spectateurs ont suivi des jeunes à la rencontre d’un athlète handisport. A partir du 27 avril, la troisième saison arrive sur les écrans. A chaque épisode, un champion handisport rencontre un grand sportif valide. C’est ainsi que l’ancien footballeur David Ginola va tenter d'affronter Yvan Wouandji, l’unes des figures du cécifoot français sur le terrain. D’autres duos handivalides sont prévus en rugby, en escalade et en handbike. Vis mon sport est soutenu par Harmonie Mutuelle.
Philippe Croizon s'est confié à VivreFm ce vendredi 27 avril, jour de sortie de la saison 3. Il est très satisfait des moments de partages qu'ont vécu les sportifs valides et invalides.

On l'écoute nous en parler : 

 

 

Catégories: Actualité handicap

Débat Handicap Macron-Le Pen mardi 2 mai sur Vivre FM

Vivre FM - 27 avril, 2017 - 18:33

Quels sont les programmes des deux finalistes de l'élection présidentielle pour les personnes handicapées? Emploi, ressources, scolarisation, accessibilité, citoyenneté, simplification des normes, que proposent les deux candidats ?

Pour Marine Le Pen : Joëlle Mélin

Députée Européenne, depuis 2014, Joëlle Mélin a été élue au conseil régional de PACA de 2010 à 2015. Elle est conseillère municipale à Aubagne. Médecin, Joëlle Mélin a exercé en gériatrie puis de 2005 à 2008 elle est médecin-coordinateur pour des structures de polyhandicapés lourds. Elle est inscrite sur la liste des médecins experts-judiciaire près la Cour d’appel d’Aix-en-Provence (1992 2013). Joëlle Mélin est chargée de coordonner les propositions d'élus, cadres et experts du FN pour la campagne présidentielle de 2017 de Marine Le Pen.

Pour Emmanuel Macron : Marie-Sophie Desaulle

Marie-Sophie Desaulle, a été Directrice générale de l’Agence régionale de santé des Pays-de-la-Loire. Diplômée de droit à l’institut d’études politiques de Bordeaux, puis de l’école nationale de la santé de Rennes, elle a été directrice d’hôpital, directrice de l’Agence régionale de l’hospitalisation de Poitou Charentes, elle a également été́ présidente de l’Association des Paralysés de France et vice-présidente du Conseil de la CNSA. Elle pilote aujourdhui la mission intitulée « Une réponse accompagnée pour tous » qui vise à ne laisser aucune personne handicapée « sans solution ».

 

Le débat est organisé en partenariat avec le site d'information Handicap.fr Vous pouvez le suivre et réagir sur les réseaux sociaux et poser vos questions dès maintenant sur facebook et Twitter.

Catégories: Actualité handicap

Accessibilité des programmes : le CSA rappelle la loi

Vivre FM - 27 avril, 2017 - 17:41

Un bilan mitigé pour l’accessibilité des programmes télévisuels. Publié le 19 avril dernier, un rapport du CSA souligne la bonne qualité des sous-titrages, mais déplore le volume encore trop faible des traductions en langue des signes françaises (LSF). De plus, les programmes consacrés à l’actualité politique, notamment les débats des primaires ont été bien souvent inaccessibles aux personnes en situation de handicap en raison de l'absence de sous-titres et de LSF.

Pour réaliser cette enquête, 16 256 témoignages de téléspectateurs ont été recueillis par la société Avamétrie. De plus, un comité d’expert a également visionné des extraits de programme. Cette enquête, commandée par le CSA, a été réalisé sur la période du 26 septembre au 18 novembre 2016 sur quinze télévisions (TF1, les cinq chaînes du groupe France Télévisions, Canal+, M6, C8, W9, TMC, BFM TV, I Télé, LCI et franceinfo).

Des sous-titrages de plus en plus présents :

Le CSA souligne que le sous-titrage des programmes diffusés en différés est bien souvent de bonne qualité. Les problèmes les plus courants étant généralement un problème d’équipement chez les particuliers, un téléviseur ne prenant pas en charge les sous-titres par exemple, plutôt qu’une déficience de la chaine.

Mais l’enquête souligne également la mauvaise qualité des sous-titres dès qu’il s’agit de programmes en direct. Les retranscriptions sont alors bien souvent approximatives et parfois trés en retard sur le son (10 à 20 secondes en moyenne). Parfois, pour cause de problèmes techniques, certains programmes ne sont qu’à moitié sous-titrés.

Trop peu de programmes interprétés en langue des signes français

Seulement 6h30 de programmes par semaine sont accessibles aux personnes sourdes utilisant la langue des signes française (LSF). N’existant pas d’obligation pour les chaines de télévisons de traduire en LSF, peu de chaines prennent la peine de le faire. Quelques télés ont pris des engagements mais ces derniers ne concernent seulement quelques rares programmes. C’est le cas de Franceinfo qui est la seule chaine à diffusée chaque jour deux journaux de dix minutes traduits en LSF à 12h et à 19h30.

Des programmes consacrés aux élections souvent inaccessibles

Lors des débats de la primaire de la droite et du centre diffusés le 13 octobre et les 3 et 17 novembre 2016, le sous-titrage a été bien souvent laborieux pour les chaines de télévision. Certaines chaines ont été confrontesé à l’impossibilité de sous-titrer une partie des débats et d’autres ont connu des décalages très important entre le sous-titre et le direct. Des éléments qui conduisent à une inaudibilité du programme pour certaines personnes handicapées.

Mais le point le plus négatif est qu’aucun débat des primaires n’a été interprété en langues des signes française. Et c’est bien l’inaccessibilité de ce type de programmes qui est mis en cause par les téléspectateurs sourds. Cette enquête avait été commandée à la suite de la mauvaise qualité d’accessibilité des programmes lors des attentats du 13 novembre 2015. Le 20 avril dernier, nous avons pu constater que le problème n’a toujours pas été résolu lors de l’attentat qui a eu lieu sur les champs Elysées.

Catégories: Actualité handicap

Entre-deux-tours : les collectifs relancent les candidats sur le handicap

Vivre FM - 27 avril, 2017 - 17:04

Entre les deux tours, la campagne s’accélère. C’est le moment pour les collectifs s'associations du handicap de sensibiliser à nouveau les candidats qualifiés. Ou de les relancer.

Handi Actif France a vu le jour fin janvier. A l’origine de ce collectif, six mères d’enfants en situation de handicap, qui vivent en région parisienne. Elles constatent des actions éparpillées et ont l’idée de se regrouper, pour attirer l'attention des politiques.

Le collectif rassemble aujourd’hui plus de 1 300 membres, parents d’enfants handicapés. Son objectif : faire remonter leurs revendications concernant les problématiques de handicap, aux politiques. Le collectif forme un groupe Facebook, rédige une charte, et adresse une lettre ouverte à tous les candidats à l’élection présidentielle. Certains répondent, mais pas tous. C’est ce qu’explique Isabelle Olivier, co-fondatrice du collectif.

 

 

Autre collectif : celui de l’aventurier Philippe Croizon et de 16 autres personnalités directement concernées par le handicap. Ce groupe a publié une lettre ouverte aux candidats. Emmanuel Macron et François Fillon ont directement répondu à cette initiative. De son côté Benoît Hamon s'est exprimé par voie de presse sur les questions posées. Philippe Croizon vient de poster sur son compte twitter la réponse reçue de la part du candidat d'En Marche !, il lui demande d’y apporter plus de précisions.

Catégories: Actualité handicap

Élection présidentielle de 2017 en live

Vivre FM - 27 avril, 2017 - 14:22

Samedi 29 avril

Nicolas Dupont Aignan promet le ministère du handicap à Julien Delamorte

Exclu Vivre FM : Julien Delamorte responsable du handicap pour Nicolas Dupont-Aignan se ralie, comme lui à Marine Le Pen. Joint par téléphone, ce samedi matin  Mr Delamorte rappelle d'abord que "le FN ce ne sont pas mes valeurs". Puis, il explique à Vivre FM avoir eu la promesse de Nicolas Dupont-Aignan d'obtenir un poste ministériel sur la question du handicap. Lors de la conférence de presse commune Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan affirment qu'"ils feront du handicap une priorité".


Jeudi 27 avril

Philippe Croizon fera barrage à l'extrême droite au second tour., il l'annonce sur Vivre FM : « Au second tour, ce sera Emmanuel Macron, je le souhaite. Personnellement, je voterai Macron et je ne voterai pas bien-sûr pour l’extrémisme. »


Ségolène Neuville appelle à voter pour Emmanuel Macron. La secrétaire d’État chargée des personnes handicapées est l'invitée de la rédaction de Vivre FM : « Si Marine Le Pen arrive au pouvoir ça serait une catastrophe pour tous ceux et toutes celles que je défend, c'est-à-dire les plus fragiles et les plus exclus. »

Rhyad Salem votera Macron au second tour, il le dit sur Vivre FM le 27 avril. Le joueur de rugby fauteuil est lui-même candidat aux législatives à Paris.

Lundi 24 avril

Une électrice du Front national dénonce le discours que l'on prête à Marine Le Pen. Muriel Mourgue estime que la candidate d'extrême droite a bien compris les enjeux liés au handicap et les préoccupations des Français.

Jean-Louis Garcia appelle à voter contre Marine Le Pen au second tour. Le président de l'Apajh s'exprime à titre personnel.


Dimanche 23 avril

Au soir du premier tour de la présidentielle, Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont les deux candidats encore en lice pour remplacer François Hollande à l'Elysée. Mais certaines personnes en situation de handicap n'ont pas voté dans des conditions optimales. Et du côté du foyer de Villepinte la soirée a été suivie avec attention. 

 

Vendredi 14 avril 

Jean-Luc Mélanchon et ses propositions fermes pour le handicap : Il indique vouloir « fermer les bâtiments privés ne respectant pas la loi » sur l’accessibilité et faire appliquer le code du travail dans les ESAT.

A Lille les électeurs avec un handicap intellectuel sont prêts à voter. Une présentation des programmes en langage facile à comprendre, des journées de répétition du scrutin, une signalétique d’orientation facile à lire dans les bureaux de vote, les associations avec des personnes en situation de handicap intellectuel ont préparé les élections pour mieux exercer leurs droits.


Jeudi 13 avril

Vivre Fm s'est rendu dans le foyer MAS Saint-Louis de Villepinte. La campagne électorale se lit sur les blogs et notamment sur celui du foyer MAS de Villepinte en Seine-Saint-Denis. Les résidents en situation de handicap y racontent notamment ce qu'ils comptent faire s'ils venaient à être élu président.


Mardi 11 avril

Les sites des candidats sont moins accessibles qu'en 2012, selon un baromètre publié par l'association Valentin Haûy.

 

Lundi 4 avril

Comment traduire en langue des signes les nom des candidats à la présidentielle ? Laurent Valo, présentateur de l’émission L’Œil et la main, l'a fait pour vous


Mercredi 29 mars

Nicolas Dupont-Aignan écrit à BFMTV pour demander à ce que le débat du 4 avril soit accessible aux personnes sourdes et malentendantes.

Matthieu Annereau appelle la droite à mieux prendre en compte le handicap. L'élu Les Républicains de Loire Atlantique estime que la droite et le centre risque risquent de perdre des soutiens si elles ne se ressaisissent pas.

 

Mardi 28 mars

Marianne Monchamp quitte François Filllon pour rejoindre Emmanuel Macron. L'ancienne secrétaire d'Etat en charge des Solidarité et de la Cohénsion sociale était en poste au moment du vote de la loi handicap de 2005.

 

Lundi 20 mars

Un électeur handicapé sur quatre voterait pour Jean-Luc Mélenchon, selon un sondage Ifop pour l'Association des paralysés de France. Les résultats devaient être présentés par l'association le 20 mars, mais la conférence a été annulée quelques jours auparavant.

 

Lundi 13 mars

17 personnalités handicapées interpellent les candidats, dans une lettre ouverte. Ce collectif initié par l'aventurier Philippe Croizon formule des propositions.

François Fillon présente ses engagements concernant le handicap. Les propositions du candidat de la droite et du centre n'ont pas sensiblement évolué depuis la primaire.

 

Dimanche 5 mars

François Fillon déclare « Je ne suis pas autiste » au Journal de France 2 et s'attire les foudre des associations et de candidats sur Internet.

 

Jeudi 2 mars 2017

Emmanuel Macron présente son programma qui comporte des mesures sur le handicap. Le candidat d'En Marche! propose d'augmenter de 100 euros l'allocation aux adultes handicapés et d'améliorer l'accès aux auxiliaires de vie scolaire.


Mercredi 22 février 2017

Présidentielle : pourquoi Marie-Anne Montchamp soutient Fillon : Marie-Anne Montchamp était l'invité de la rédaction de Vivre FM ce mercredi 23 février. Soutien de François Fillon, elle a détaillé les points concernant le handicap : l’Allocation aux Adultes et la prise en charge de l’Autisme par la psychanalyse.

François Fillon et le handicap : Invitée, Marie-Anne Montchamp secrétaire nationale à la protection sociale pour Les Républicains.


Jeudi 16 février 2017

Je suis candidate à l'election présidentielle : Invitée, Joelle de Corte


Samedi 11 Février 2017

Mélenchon veut monter l'AAH au niveau du Smic : Le candidat à l'élection présidentielle est venu à la rencontre les militants de l'association ANPIHM présidée par Vincent Assante membre du Parti de gauche. Jean-Luc Mélenchon dénonce également les ponctions du gouvernement dans le Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP).


Mercredi 08 Février 2017

Les élections présidentielles sont-elles accessibles ? : Invité, Jérémie Boroy, fondateur de Aditevent société de conseil en accessiblité.

 

Lundi 06 Février 2017

Marine Le Pen et le handicap : les engagements contradictoires du FN : Marine Le Pen publie ce dimanche 5 février son programme pour les élections 2017. Elle indique vouloir augmenter les moyens pour la politique du handicap : plus d’argent pour les MDPH, augmentation de l’AAH, aide accrue aux personnes et aux familles. Elle prévoit la création d’une nouvelle branche de la sécurité sociale. Sans chiffrer son programme.


Lundi 30 Janvier 2017

Pourquoi je soutiens Macron : Invité, Patrick Toulmet, Président de la chambre de commerce et d'industrie.

 

Jeudi 26 Janvier 2017

Valls-Hamon, le débat : Invité, Ségolène Neuville pour Manuel Valls et Hella Kribi Romdhane pour Benoit Hamon


Vendredi 20 Janvier 2017

Arnaud Montebourg sur le handicap : Un candidat à la Primaire de la gauche qui nous répond. Arnaud Montebourg s'exprime sur la question du handicap. Il fait un tour exhaustif de la question. Financement public, école, accès aux services publics et emploi, tous ces sujets ont été abordés par l'ancien ministre de l'économie.

Pourquoi vous n’avez pas entendu les candidats de la primaire socialiste sur Vivre FM : Lors de la primaire de la droite et du centre en novembre 2016, vous aviez pu entendre les candidats ou leurs représentants sur l’antenne de Vivre FM. Pour la primaire de la gauche, il nous a été très difficile de caler des prises de parole avec les candidats ou leurs représentants. Nos confrères du site internet Handicap.fr font le même constat.


Lundi 28 Novembre 2016

François Fillon et le handicap : une ambition et des contradictions : Dans son programme publié sur le site Fillon2017, François Fillon affiche une volonté de mettre en place une « politique volontariste » sur le handicap. Il propose pour cela 11 mesures dont certaines pourraient être en contradiction avec quelques grands principes énoncés par ailleurs par l’ancien premier ministre. Décryptage.


Mercredi 23 Novembre 2016

Fillon ou Juppé ? Le débat de l'entre deux tours autour du handicap : Invités, Jean Leonetti, maire LR d'Antibes et soutien d'Alain Juppé. Pierre Deniziot, conseiller régional LR Ile-de-France et soutien de François Fillon

 

Lundi 21 Novembre 2016

François Fillon 44 %, réactions des élus sur le handicap : Avec 44% des voix, François Fillon crée la surprise du premier tour des primaires. L’échec de Nicolas Sarkozy et la forte mobilisation des électeurs sont les deux autres faits marquants de ce dimanche. Réactions d’élus en situation de handicap et de personnalités politiques engagées sur le sujet.


Jeudi 17 Novembre 2016

Sarkozy: "mon premier chantier sera pour le handicap" : "Après ma prise de fonction, mon premier rendez-vous portera sur le monde handicapé" Dans 20 Minutes, Nicolas Sarkozy annonce qu'il fera du handicap son premier chantier s'il est élu.


Mardi 23 Août 2016

Info Vivre FM : Marianne Montchamp : "Pourquoi je soutiens Nicolas Sarkozy" : L'ancienne ministre de Jacques Chirac et de Nicolas Sarkozy qui avait été en charge du handicap, Marianne Montchamp s'engage dans les primaires de la droite et du centre aux cotés de Nicolas Sarkozy. Elle explique pourquoi elle a choisi de défendre l'ancien Président de la République.


Jeudi 09 Juin 2016

Alain Juppé : « l’éducation nationale manque de souplesse » : Le Maire de Bordeaux et candidat aux primaires Les Républicains prend position pour une meilleure adaptation du collège au handicap et pour une amélioration des réponses aux besoins de compensation des personnes handicapées.


Lundi 08 Février 2016

Nicolas Sarkozy et l’accessibilité : colère des internautes : Le constat et les propositions de Nicolas Sarkozy sur France 2 suscitent la désapprobation. 


Samedi 06 Février 2016

N. Sarkozy à DPDA : "l'accessibilité ruine les communes" : Lors de l'émission "Des paroles et des actes" du 4 Février, l'ancien Président de la république a déclaré à propos de l'accessibilité :"Les normes de cette nature ruinent les communes".

Catégories: Actualité handicap

Le PS fait le pari de la société civile pour contrer En Marche ! aux legislatives

Vivre FM - 27 avril, 2017 - 09:53

Ryadh Sallem, un visage de la société civile

Le champion paralympique de rugby représentera les couleurs du Parti socialiste pour les prochaines élections législatives (11 juin 2017 pour le premier tour, et dimanche 18 juin pour le second). La 10e circonsription de Paris est à cheval sur les 13e et 14e arrondissements. A l'élection présidentielle, Emmanuel Macron est arrivé largement en tête dans ces deux arrondissements à environ 36 %. A l'inverse, le candidat socialiste, Benoit Hamon fait un faible score, il recueille 11 % des suffrages. Ryadh Sallem aura fort à faire pour se placer au second tour, d'autant plus que les risques de triangulaire sont importants.

Ne dîtes pas à Ryadh Sallem qu'un faible score est handicapant, ça peut l'énerver

Si le candidat PS est conscient du travail qu'il reste à accomplir, il salue tout de même la percée du mouvement d'Emmanuel Macron. Il votera pour lui au second tour de la présidentielle : « la question ne se pose même pas ». A l'heure actuelle il ne sait toujours pas face à qui il devra batailler : « sûrement un visage de la société civile puisque c'est ce que désire Emmanuel Macron ». A cela il rétorque que lui aussi il est un de ces visages.
Dire que le score de Benoît Hamon est un handicap, Ryadh Sallem ne le tolère pas. Lui qui se bat pour la cause des personnes handicapées croit en ses chances et se dit que combatif. La compétion, il l'a dans les gênes, le goût d'entreprendre dans l'associatif aussi. Etre vu comme une personne "comme les autres", voilà ce qui lui importe. Trop de le handicap tue le handicap, « Il faut faire bouger les mentalités, handicapé c'est notre nom administratif ». Présent depuis plus de dix ans aux côtés d'Anne Hidalgo, l'homme croit en ses chances et demeure loyal. Ryadh Sallem le dit lors de l'interview qu'il nous a accordée :

 

 

 

Catégories: Actualité handicap

Intégrathlon 2017 : Plus de 50 sports rassemblant personnes handicapées et valides

Vivre FM - 27 avril, 2017 - 09:33

Badminton, escalade, parcours en fauteuil ou pour non-voyant... ce sont plus de 50 activités sportives différentes que vous proposent l’Intégrathlon 2017  le week-end du 13 et 14 mai. Cette huitième édition se déroule, comme chaque année, dans cinq communes : Aulnay-sous-Bois, Le Blanc-Mesnil, Sevran, Tremblay-en-France et Villepinte. Mais c’est cette dernière ville et ses espaces V qui sont cette année le cœur de la manifestation. Villepinte accueillera bien évidemment des activités sportives, mais aussi la soirée de lancement, le village partenaire et le plateau radio au coeur de l'événement.

Sensibiliser à travers le sport :

Les trois premiers jours sont consacrés aux établissements scolaires, le but étant de sensibiliser au maximum le jeune public aux questions liés au handicap. Pour se faire, le SEAPFA (Syndicat d’équipement et d’aménagement des pays de France et de l’Aulnoye) a sorti tout un arsenal. Fiches pédagogiques explicatives, ateliers de sensibilisation, activités sportives, mises en situation, tout est bon pour rendre compte au maximum ce que vivent quotidiennement les personnes en situation de handicap.
Le mercredi, plus de 400 collégiens et lycéens vont se prêter au jeu de découvrir la pratique sportive des personnes en fonction de leur handicap. Le vendredi, les classes de CM1 et CM2 se mettront elles aussi dans la peau d’une personne en situation de handicap grâce aux fauteuils ou masque qui leur seront mis à disposition.  

Le samedi et le dimanche, c'est au tour des parents de découvrir la sensation d’être aveugle ou en fauteuil, ou de jouer au football avec des personnes handicapées. Pour être le plus attractif possible, les ateliers sont très divers : jeux vidéo, peinture, boxe, gymnastique, lutte, hockey, randonnée, tennis… il y en a pour tous les goûts.

De plus, partenaire de l’évènement, Vivre FM sera en direct des espaces V de Villeneuve le samedi 13 mai de 14h à 16h.

Catégories: Actualité handicap

Une nouvelle saison pour le bateau Jolokia

Vivre FM - 27 avril, 2017 - 09:24

11 femmes, 11 hommes, une parité parfaite pour cette nouvelle équipe du bateau d’Eric Bellion : le Jolokia. L’objectif est simple : montrer que la différence est une force. Cyprien, le benjamin de l’équipe, n’a que 20 ans et a découvert la voile il y a seulement 2 ans. C’est la première fois qu’il s’embarque dans l’aventure Jolokia, tout comme Emmanuelle, la doyenne de cet équipage.
Ils sont 11 nouveaux et 11 anciens à entamer cette nouvelle saison. Tous ont des profils diverses et variés. Que vous soyez en situation de handicap comme Hervé et Nynke, ou étrangère à la France comme M’Baki qui vit en Allemagne, tout ces amateurs ont un point commun : l’amour de la voile et de la diversité.

Deux courses en préparation :

La nouvelle saison commence par deux courses : La première a lieu le 30 avril et prend place au large de Quiberon autour de l’île de Belle-Ile-en-Mer. Le second rendez-vous , c’est l’Armen Race. Elle part de La-Trinité-sur-Mer le 25 mai. Plus difficile, cette course met à rude épreuve l'équipage, qui devra se relayer pendant la nuit. Mais il en faut plus pour décourager notre équipage. Hervé entame sa quatrième saison avec la team Jolokia, et c’est avec beaucoup d’impatience qu’il attend cette deuxième course.

 Accepter la différence :

Malgré le fait qu’il ne possède qu’une seule jambe, Hervé a pu participer à cette incroyable aventure. Médaillé d’argent des Jeux paralympiques de Pékin en 2008, c’est le fait de réunir des personnes différentes avec des profils atypiques qui a sédui le quinquagénaire.

La team Jolokia se veut pionnière dans son action. En formant une équipe composé de profils diverses unique dans le monde de la voile, elle se veut porte parole de la différence. Son slogan : « la différence est une force » illustre cette vision dans laquelle il est possible de vivre et de travailler tout en étant différend.

Catégories: Actualité handicap

Un Français à la tête de la fédération internationale du sport adapté

Vivre FM - 25 avril, 2017 - 11:00

Marc Truffaut portera désormais deux casquettes, celle de la présidence de la fédération française du sport adapté (FFSA), et depuis le 23 avril celle de la présidence de l’INAS (International Federation for Intellectual Disability Sport) l’instance internationale en matière de sport pour les athlètes atteints de déficiences intellectuelles. Le Français a fait part de sa fierté suite à son élection : « Je suis honoré de pouvoir occupé ce poste, et j’apporterai tout mon soutien à ces athlètes incroyables, ainsi qu’à toute l’équipe dirigeante avec laquelle je serai amené à travailler. » Ce dernier a par ailleurs reçu les félicitations de Thierry Braillard secrétaire d’état aux sports. 

Félicitations à @MarcTruffault qui devient président de @INASsport (fédé internationale de sport adapté) @FFSASportAdapte @FRAparalympique

— Thierry Braillard (@Th_Braillard) 23 avril 2017

Amaury Russo welcomes Marc Truffaut as the new INAS President pic.twitter.com/KCOdHd4PeH

— INAS (@INASsport) 23 avril 2017


« Nous sommes au début de quelque chose de nouveau »

Marc Truffaut devient le premier Français à occuper ce poste, et aura sous sa responsabilité pas moins de 6 000 athlètes de haut niveau réparties dans 72 pays et sur les cinq continents. Anciennement directeur technique des sports au sein de l’INAS, il compte élargir les compétitions de sport adapté à des personnes atteints de handicap mental, mais qui n’ont pas forcement de déficiences intellectuelles.

Marc Truffaut hérite aussi de l’organisation de l’INAS Global Games. Un évènement qui se déroulera à Brisbane du 9 au 20 octobre 2019. « L’occasion de démontrer au monde entier que ces athlètes atteints de déficiences mentales ont toute leur place dans le monde du sport aujourd’hui, et donc de changer la perception du monde par rapport à ces personnes. »

Catégories: Actualité handicap

Handicapés ou aidants, paroles d'électeurs

Vivre FM - 24 avril, 2017 - 16:37

Petites retraites et hausse des impôts ne font pas bon ménage. Nyna Pélisson, veuve retraitée de 94 ans, se fâche. Elle a perdu sa demi-part fiscale supplémentaire, à laquelle elle avait droit en tant que veuve. Ceci, suite à une décision prise sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy et appliquée sous François Hollande. Ses impôts ont brutalement augmenté. Elle le conteste, tout en voulant faire barrage à Marine Le Pen : elle vote Nicolas Dupont-Aignan au premier tour, et Emmanuel Macron au second.

 

 

D’autres ne se posent pas la question du barrage. Dans le même cas, Gisèle Montlouis, retraitée à Romainville, en Seine Saint Denis, a voté François Hollande en 2012. Petite retraite, baisse de son pouvoir d’achat, elle sanctionne. Dimanche Gisèle a choisi Marine Le Pen et elle compte faire de même le 7 mai.

Pour d’autres encore, c’est l’inquiétude. Stéphane Huet, 50 ans, a un handicap cardiaque lié à un accident du travail. Fervent soutien de  Jean-Luc Mélenchon tout au long d’une campagne « enthousiaste », il espère je cite « une société qui protège les plus fragiles ». Aujourd’hui c’est la douche froide. Pour lui Marine Le Pen ne protègera pas les personnes « différentes, dont les personnes handicapées font partie », dit-il, et la société libérale proposée par Emmanuel Macron  ne convient, selon lui, « qu’aux gens de 30 ans en bonne santé ».

Quand le handicap créé des affinités

Claude Fortin, 69 ans, père d’un enfant autiste, à Noisy-Le-Grand en Seine Saint Denis, a voté pour François Fillon au premier tour. Un vote de valeurs, rationnelles et chrétiennes, mais aussi des espoirs pour l’autisme. Au second tour, il compte apporter sa voix à Marine Le Pen.

Parfois, il se crée des affinités. Amélie Vicens, 47 ans, vit à Colombes, en région parisienne. Mère d’un enfant handicapé, elle a voté Benoît Hamon, pour son programme économique et social. Aujourd’hui, elle se tourne vers Emmanuel Macron pour le second tour. Il a eu le « mérite », pour elle, de créer « En Marche Inclusion », une branche de son mouvement engagée pour l’inclusion. Cette économiste de formation estime que le candidat arrivé en tête au premier tour a « quelque chose de positif à apporter pour le handicap ».

 

 

 

 

Catégories: Actualité handicap

Au foyer Saint-Louis de Villepinte, les résidents n'ont rien manqué du premier tour de la présidentielle

Vivre FM - 24 avril, 2017 - 11:12

Augmentation de l’allocation adulte handicap, améliorer l’accessibilité, donner un meilleur accès à l’emploi ou encore revaloriser le statut des aidants... tous les candidats à l’élection présidentielle ont énoncé un certain nombre de points pour une société plus inclusive en faveur des personnes en situation de handicap. Mais Jennifer, résidente au foyer Mas Saint-Louis de Villepinte à des revendications beaucoup plus concrètes et beaucoup plus simple à mettre en place, et elle s’adresse à Marine Le Pen la candidate du Front National qualifiée pour le deuxième tour : « On mange mal dans les foyers, avec Marine Le Pen on mangera mieux, fini les poireaux on aura des frites. » 

« Marine Le Pen est la plus forte »

Si le parti d’extrême droite souffre encore de son image et que les déçus du premier tour, comme François Fillon ou encore Benoit Hamon ont appelé à faire barrage à Marine Le Pen, Jennifer de son côté est convaincue que cette dernière est la plus à même à faire bouger les lignes pour les personnes en situation de handicap. 

« Macron président ! »

Si Jennifer est tout acquise à la cause de Marine Le Pen, d’autres résidents du foyer de Villepinte sont convaincus par Emmanuel Macron. Et à l’annonce des résultats ils ont laissé éclater leur joie.

Mais une fois l’euphorie des résultats passée certains regrettent le manque d’attention apporté au sujet du handicap pendant la campagne présidentielle. 

En tout cas la soirée du 7 mai s’annonce tout aussi passionnante au foyer Saint-Louis de Villepinte. 

Catégories: Actualité handicap

Le live de la soirée présidentielle

Vivre FM - 23 avril, 2017 - 19:27

Paris - 23h00:

Julien Delamorte pour Nicolas Dupont-Aignan :"pour le second tour aucun des deux candidats ne me convient"

Julien Delamorte derrière NDA


Eragny - 22h17 :

Dominique Gillot pour Benoit Hamon:"les résultats ne sont pas à la hauteur du travail fourni. Le programme de Benoit Hamon pour le handicap était un modèle d'inclusion"

Dominique Gillot lors du comité interministériel du handicap en 2016

Dominique Gillot lors du comité interministériel du handicap en 2016

 

Paris - 22h00:

Marie-Anne Montchamp pour Emmanuel Macron :"le programme d'Emmanuel Macron s'adresse aux plus fragiles. Il a une vraie politique du handicap en France. Il veut refonder la protection sociale en France"

 

 

Marie-Anne Montchamp au meeting de Macron


Boulogne-Billancourt - 21h00: 

 

Pierre Deniziot pour François Fillon :"je redoute que le handicap n'ait pas sa place dans le programme des deux candidats qualifiés pour le second tour"

Pierre Deniziot prend connaissance du résultat de François Fillon

 

Villepinte - 20h30:

Une résidente de la Maison d'Accueil Spécialisé de Villepinte:"on mange mal dans les foyers, avec Marine Le Pen on mangera mieux, fini les poireaux on aura des frites"

Paris - 20h30:


Patrick Toulmet pour Emmanuel Macron:"enfin un jeune président qui pensera aux personnes handicapées"

Patrick Toulmet pour Emmanuel Macron

Paris - 20h02:

Première réaction: Marie-Laure Darrigade pour Jean-Luc Mélenchon :"Jean-Luc Mélenchon avait le meilleur projet handicap, c'est une déception immense, il était celui qui se battait pour les oubliés".

Marie-Laure Darrigade

 

Paris - 20h :

Macron: 23.7%, Le Pen 21.7%

 

Villepinte - 19h50:

Les résidents de la maison d'accueil spécialisée s'apprêtent à suivre la soirée présidentielle. Ils veulent vivrent en direct les résultats.

les résidents de la mas Villepinte suivent la soirée électorale

Paris - 18h :

l'équipe de VivreFm mobilisée pour la soirée présidentielle

L’équipe de VivreFm est prête à aller au plus près des candidats. Les journalistes spécialisés dans le handicap suivent les cinq principaux candidats : Fillon, Hamon, Mélenchon, Macron, Le Pen. Mais aussi les petits candidats.

Catégories: Actualité handicap

Electeur handicapé, j'ai voulu voter mais...

Vivre FM - 23 avril, 2017 - 18:38

Son tuteur avait oublié de l'inscrire, il a découvert qu'il n'était pas sur les listes

Martin a découvert en arrivant au bureau de vote que son tuteur légal a oublié de l’inscrire sur les listes électorales. A 29 ans cet électeur parisien vit dans un foyer et a été radié des listes en raison de son déménagement. Joint par téléphone son tuteur explique : « j’ai rappelé à mes deux autres enfants de bien vérifier si ils étaient inscrits, ils ne l’ont pas fait ». Martin fait parti des « non-inscrits », sans le vouloir

Une électrice malvoyante, bousculée dans un bureau, elle n'est pas sûre d'avoir mis le bon bulletin dans l'urne


A Grenoble, Evelyne, malvoyante n’a pas pu voter pour le candidat qu’elle désirait. Sa démarche était simple : elle sait que le bulletin du candidat choisit se trouve au milieu. Mais, une fois dans la queue elle est bousculée, et ses bulletins s’entremêlent. Résultat ? Elle n’est pas sûre d’avoir voté pour son candidat. Pire, elle pense qu’elle a placé dans l’urne, une enveloppe pour un candidat qui lui donne de l’urticaire.

Catégories: Actualité handicap

Pour Jean-Michel Alhaits, bassoniste, la musique permet de surmonter le carcan qu’est le handicap

Vivre FM - 21 avril, 2017 - 12:57

Jean-Michel Alhaits est né trois fois, d’abord en venant au monde, puis en découvrant la musique et enfin en remarchant au prix de multiples opérations. Atteint d'ostéogénèse imparfaite ou « maladie des os de verre », qui rend ses os extrêmement fragiles et provoque des fractures à répétition, cet artiste estime que la musique permet de surmonter le « carcan physique » lié au handicap.

 Enfant il découvre la bombarde, un instrument de musique à vent appartenant à la famille du hautbois. A 11 ans, il joue des airs de la musique traditionnelle bretonne sur son lit d'hôpital.

Après avoir entamé des études de musicologie à Paris VIII en 1986, il perfectionne sa pratique du basson aux CNR de Boulogne et Versailles, puis au CNSM de Paris. Entre 1986 1994, le musicien obtient une succession de premiers prix à des concours de musique de chambre.

Suivent ensuite un premier prix à l'unanimité à l'UFAM  en 1988 et 1989 puis le 1er prix du Conservatoire National Supérieur de Musique en 1994 avec la mention « Très Bien ».

Entre enseignement et scène

En parallèle de sa carrière de musicien, il obtient en 1990 son Certificat d'Aptitude à l'enseignement en basson. Il devient alors professeur de basson dans différente « Ecole Nationale de Musique » de la banlieue parisienne avant de rejoindre l'Ecole Nationale de Nevers où il enseigne toujours.

Concertiste reconnu de ses pairs, il est régulièrement invité à se produire en France et à l'étranger, en soliste ou en formation de musique de chambre où il pratique indifféremment la bombarde et le basson. 

 

 

Jean-Michel Alhaits a des dizaines d’albums à son actif depuis 1982. En 2003 Jean-Michel Alhaits soumet à la fondation de la Banque Populaire un projet qui lui tient à cœur : la  sortie du DVD de « Panorama de la musique européenne pour basson et piano. L’artiste est désigné comme lauréat par le jury handicap de la fondation.

A propos de ce prix il a dit « La sortie de ce DVD est la preuve qu'en faisant éclore la passion qui se trouve en chacun de nous, tout devient possible, même se dépasser. On peut tous mettre du rêve dans sa vie et de la vie dans son rêve ». Le bassoniste sera le 24 mai en concert à l'institut des jeunes aveugles dans le 7e arrondissement de Paris.

 

Retrouvez Jean-Michel Alhaits dans l'émission "Les Spécialistes Emploi et handicap", disponible en podcast.

Catégories: Actualité handicap

5ème Rencontres professionnelles de l'orientation des jeunes handicapés le lundi 24 avril 2017 au CIDJ

L'AGEFIPH - 20 avril, 2017 - 11:37
La mobilité européenne : un atout pour les jeunes en situation de handicap ?
Catégories: Actualité handicap

Scewo le fauteuil roulant tout terrain

Vivre FM - 19 avril, 2017 - 11:20

Toute personne en fauteuil roulant est confrontée à cette problématique… celle de la montée et de la descente de marches d’escalier. Des étudiants suisses ont développé pour eux le fauteuil du 21eme siècle : le Scewo. Une révolution importante pour les personnes à mobilité réduite. Cet engin high-tech décrit comme tout terrain, est assez petit pour passer les portes, et très maniables pour franchir un certain nombre d’obstacles dont les escaliers. En appuyant sur un bouton, les trois systèmes de tractions du Scewo se mettent en action ce qui permet à ses usagers de monter et de descendre en douceur des marches.

Une commercialisation dès 2018 ?

Le seul exemplaire disponible est pour le moment le seul prototype développé par un petit groupe d'étudiants interdisciplinaires de l'École polytechnique fédérale de Zurich (ETH), et du concours de la Haute Ecole d’art de Zurich.  Un deuxième modèle plus opérationnel a déjà été mis au point, avant une possible commercialisation du Scewo dès décembre 2018. Les avancées du projet peuvent être suivies sur le site internet des étudiants. Selon Numerama, Toyota avait tenté en 2009 de lancer la production d’un tel produit mais sans succès.

Catégories: Actualité handicap

Les propositions "fermes" de Mélenchon pour le handicap

Vivre FM - 15 avril, 2017 - 12:51

« La première loi sociale est celle qui garantit à tous les membres de la société les moyens d’exister ; toutes les autres sont subordonnées à celle-là. » En citant Maximilien Robespierre en exergue du livret consacré au handicap, Jean-Luc Mélenchon donne le ton. Le candidat veut faire de la question des ressources des personnes handicapées une priorité. L’allocation adulte handicapée (AAH) est donc portée dans son programme au niveau du SMIC. Elle passerait ainsi de 808€ à 1300€ (montant revalorisé du SMIC). Mr Mélenchon veut également rendre l’AAH « indépendante des revenus du conjoint ». En effet aujourd’hui, l’attribution de l’allocation est tributaire des ressources du conjoint de la personne handicapée. Si l’époux ou l’épouse gagne bien sa vie l’allocation est supprimée. « C’est le prix de l’amour », dénonce Marie-Laure Darrigade, co-auteur du livret avec Vincent Assante et invitée de Vivre FM ce vendredi 14 avril. Cette condition serait donc supprimée par Jean Mélenchon.

Fermer les bâtiments privés qui ne sont pas accessibles

Pour ce qui est de l’accessibilité des bâtiments, Jean-Luc Mélenchon explique que l’objectif est d’atteindre une France avec « zéro obstacle » et pour cela le programme indique qu’il y aura « zéro tolérance contre les entraves ». Et le candidat l’annonce clairement : il faudra obliger les maires à rendre accessibles les bâtiments municipaux et va encore plus loin pour le privé en voulant « fermer les bâtiments privés ne respectant pas la loi » (page 15 du livret). Marie-Laure Darrigade était l'"Invitée de la rédaction" ce vendredi 14 avril sur Vivre FM. A la question « la boulangerie qui n’est pas accessible, vous allez donc la faire fermer ? » Marie-Laure Darrigade répond : « Oui, le programme se veut ferme sur les questions d’accessibilité, depuis 2005, il n’y a rien eu de fait. Il est temps qu’on permette à tout le monde d’aller chercher sa baguette chez le boulanger du coin ».

Faire appliquer le droit du travail dans les ESAT

Dans le domaine de l’emploi, Jean Luc Mélenchon veut en finir avec le statut particulier des travailleurs des établissements et services d’aide par le travail (ESAT). Ces personnes handicapées sont considérées aujourd’hui comme des usagers d’un service médico-social. Jean Luc Mélenchon veut mettre un terme à cette particularité française et veut « y faire appliquer le droit du travail » (page 14 du livret). Sur Vivre FM en réponse à une question de Tran, auditrice de Vivre FM et résidente d’un foyer de la Fondation Falret sur cette question, Marie-Laure Darrigade explique : « il faut pouvoir y appliquer le droit du travail. L’inclusion ça passe par là aussi. »

 

Vous retrouvez l’intégralité de l’interview de Marie-Laure Darrigade sur vivrefm.com

 

 

Catégories: Actualité handicap

A Lille, les électeurs avec un handicap intellectuel sont prêts !

Vivre FM - 14 avril, 2017 - 19:12

Pour Justine et Jean-Baptiste c’était deux mercredis de suite d’entraînement et de discours autour d’un sujet qui les passionne : le vote. Ces deux jeunes de Valenciennes en situation de handicap intellectuel sont venus dès le matin du 12 avril pour écouter les discours de représentants de 7 candidats à l'élection présidentielle et pour participer aux échanges organisés au sein du CREAI Hauts-de-France à Lille. C’était une journée complète, avec des présentations des programmes des candidats dans un discours facile à comprendre et des séances de questions-réponses. Spécialement conçue pour des personnes en situation de handicap intellectuel ou psychique, la journée était le premier du genre en France.

 

Près de 80 personnes provenant de différentes structures et des établissements médico-sociaux du nord de la France ont pu participer. Le nombre des participants a été limité surtout à cause de la taille de la salle. Beaucoup plus ont souhaité venir.

 

Pour ceux qui n’ont pas pu assister, les discours et les présentations sont visibles sur internet (cliquer ici).

 

Comment choisir pour qui voter ?

 

Même si toute personne a le droit de vote quel que soit son handicap, il est toujours difficile de l'exercer en réalité. Par exemple, beaucoup des personnes ont du mal à comprendre les campagnes électorales. Le gouvernement français recommande aujourd’hui que « l’ensemble des documents de campagne doit être offert dans une version facile à lire et à comprendre. » Il recommande aussi des réunions permettant de vrais échanges avec les personnes handicapées, comme celui organisé par le CREAI à Lille.

 

« On voulait avoir une vraie participation » explique Pauline Tursi du CREAI Hauts-de-France. Les personnes pouvaient signaler quand le représentant parlait trop vite en soulevant un carton jaune. Un carton orange était utilisé pour signaler « je n’ai pas bien compris ».

 

Les quinze minutes de questions-réponses après chaque discours étaient souvent animés, et les participants ont pu exprimer leurs soucis, pour parler de leurs vies et même, à la fin, donner leurs conseils aux candidats.

 

Pour Jean-Baptiste l’affaire est bouclée : écouter les discours et pouvoir poser ses questions à un représentant était, pour lui « vraiment très intéressant. Ca a changé mes avis ». Il sait maintenant pour qui il va voter, même s’il garde son choix pour lui.

 

Comment on vote ?

 Répétition de l'election CREAI Nous aussi

Une répetition de vote à Haubourdin permet les électeurs de connaître la procedure, de pratiquer les gestes et de se faire aider si besoin

 

Quant à Justine, elle n’a que 17 ans, donc c’était plutôt une question d’entraînement. Dans quelques mois elle aura l’âge nécessaire pour voter, et elle s’intéresse déjà aux élections municipales. Elle a participé à une journée de répétition de vote aussi organisée par la CREAI avec l’aide de la Mairie d’Haubourdin le 5 avril.

 

Cela lui a permis de comprendre le fonctionnement d’un bureau de vote, de repérer les difficultés et d’arriver à se faire aider.  « Moi, je n’ai pas l’habitude avec les enveloppes, parce-que où j’habite, c’est électronique » explique-t- elle. « J'ai demandé à quelqu'un de m'aider, pour voir. » 

 

L’association Nous Aussi propose aux bureaux de vote une série d’affiches « Je vote » qui orientent les électeurs et leur rappellent les étapes en « français facile et à lire et à comprendre ». Justine trouve ces affiches très utiles.

 

Qui peut voter ?

 

Pour Lachen Er Rajaoui, président de l’association Nous Aussi, le plus grand défi reste de faire connaître leurs droits aux personnes en situation de handicap intellectuel. « Des personnes dans mon entourage, quand je leur parle, ils disent « Ah bon ? Je ne savais pas que j’avais le droit de voter. » Je les dis que si, comme tout citoyen, on a le droit de voter. »

 

Depuis la loi de 2007, toute personne sous curatelle a le droit de voter. Les personnes sous tutelle ont aussi le droit de vote, sauf si le juge de tutelle le retire.

 

Ce pouvoir du juge de retirer le droit de vote aux personnes sous tutelle ne respecte pas la Convention des Nations Unies relatives aux droits des personnes handicapés, dont la France est pourtant signataire. Différents organisations et associations, y compris Nous Aussi, militent aujourd’hui pour que la loi française change et s’aligne sur la convention de l’ONU.

 

La journée de répétition du vote et la journée d’information et d’échanges ont été organisées par la CREAI Hauts-de-France et l’association Nous Aussi. Elles sont entièrement financées par les contributions d’adhérents. L’association La Vie Active a apporté leur soutien sous forme d’un buffet pour tous les participants de la journée du 12 avril.

 

Pour plus d’infos :

Le site du CREAI Hauts-de-France www.creaihdf.fr

Les vidéos des discours en français facile à comprendre « Elections accessibles » cliquer ici

Le guide « Mémento pratique à l’usage des candidats aux élections et de tous les citoyens concernés » (cliquer ici)

 

Catégories: Actualité handicap
Syndiquer le contenu