Actualité handicap

Portrait d’électeur aidant : Claude Fortin « François Fillon, un choix rationnel »

Vivre FM - 14 avril, 2017 - 15:01

Claude Fortin évoque une « communion de pensée » avec le candidat des Républicains, et un vote de « conviction ». Trois raisons principales motivent son choix : il voit dans François Fillon un candidat rationnel qui rassure, défenseur des valeurs chrétiennes, et solide dans l’adversité.

 

La sensibilité à l’autisme de la femme du candidat, qu’il a découverte au cours de la campagne, est un plus. 

 

 

L’ingénieur retraité explique que son fils de 10 ans, autiste, a beaucoup de qualités et de capacités. Il est très sociable, regarde dans les yeux, mais ne parle pas. Il est accueilli en institut, pendant la journée, 5 jours par semaine.

Multiplier les structures d'accueil et personnaliser l'apprentissage

Les priorités pour ce père de famille : multiplier les structures d’accueil et développer la compétence du personnel. Il explique qu’il faut « faire la queue très longtemps pour obtenir un centre d’accueil ». Une fois les enfants accueillis en institut, il constate des troubles et des besoins très divers d’un enfant à l’autre. « Il faudrait presque un apprentissage au coup par coup, personnalisé, pour les aider à avancer », déduit-il.

 

 

Le Noiséen n’a pas comparé les programmes des candidats pour le handicap. Mais il voit dans François Fillon un candidat sérieux et capable de résoudre les problèmes.

 

 

Claude Fortin fait part de son inquiétude. Il espère que des structures d’accueil permettront d’exploiter le potentiel de son fils et de lui donner une perspective sociale.

 

 

Lire également :

Portrait d’électrice aidante : Amélie Vicens « Benoît Hamon : une vision à long terme »

Portrait d'électrice handicapée : Muriel Mourgue « Marine Le Pen ne me décevra pas »

Portrait d'électeur handicapé : Yanis Bacha « Emmanuel Macron c'est la bienveillance »

Portrait d’électeur handicapé : Stéphane Huet « Jean-Luc Mélenchon, le plus proche des gens »

 

Catégories: Actualité handicap

Les sites web des candidats à la présidentielle moins accessibles qu’en 2012

Vivre FM - 13 avril, 2017 - 17:31

Philippe Poutou est une exception. Le candidat du Nouveau parti anticapitaliste est le seul à utiliser un site de campagne plus accessible cette année que lors de la campagne de 2012. C’est l’un des enseignements du baromètre mis en ligne par l’association Valentin Haûy le 10 avril, elle a demandé à 21 personnes aveugles, malvoyantes ou seniors de tester chacune entre 2 et 6 sites web de candidats. L’association a demandé à tous les testeurs de chercher sur chaque site l’âge de départ en retraite préconisé par son candidat.

Vidéos et PDF inaccessibles

Le constat est sans appel. Aucune page n’est accessible selon la norme internationale WCAG 2.0. Les testeurs se sont intéressés à la page d’accueil, à celle qui concerne les dons, à la présentation des programmes et aux contenus. Les vidéos ne sont pas sous-titrées ou disponibles en langue des signes. Les fichiers PDF ne sont pas accessibles, c'est-à-dire que l’on ne peut pas y accéder via une synthèse vocale ni zoomer dessus. Finalement, trois utilisateurs sur dix estiment qu’ils ne sont pas autonomes pour consulter ces sites. « Le gros problème sur ces sites est qu'il n'existe pas de moteur de recherche ou de plan du site. L'information semble présente, mais très complexe à trouver », note Pierre, non-voyant, âgé de 56 ans. D’autres utilisateurs font état d’un trop grand nombre de liens sur les pages d’accueil, ou encore de couleurs peu adaptées pour les personnes malvoyantes.

L’accessibilité en recul

Philippe Poutou se classe premier parmi les onze candidats, avec une note de 5,7 sur 10. Jean-Luc Mélenchon a 4, tous les autres concurrents ont 3,5 ou moins. Marine Le Pen arrive dernière du classement avec 2,4 sur 10. La candidate du Front national fait moins bien en matière d’accessibilité par rapport à son site de 2012. Nathalie Arthaud, Nicolas Dupont-Aignan et Jacques Cheminade font également moins bien qu’il y a cinq ans.

Catégories: Actualité handicap

Si j’étais président… la campagne électorale vue depuis mon foyer

Vivre FM - 13 avril, 2017 - 13:43

Tous les lundis une dizaine de résidents se retrouvent pour discuter de ce qui leur a plu pendant la semaine. Dans la salle informatique de l’établissement, Georgina Peters MacDougall, psychomotricienne, au foyer MAS Saint Louis, encadre une dizaine de participants autour de l’atelier blog. Le 28 mars, le groupe a rédigé un billet consacré aux élections.

Chacun a imaginé ce qu’il ferait s’il était élu président. Tous les thèmes sont abordés, Certains parlent d’interdire l’alcool dans les tribunes des stades, d’autres d’en finir avec les guerres. Pour Nadia, le fléau absolu, c’est le chômage.

 

Pour Georgina MacDougall, l’intérêt d’un tel blog c’est de montrer aux participants que ce qu’ils écrivent peut être lu par tout le monde, cela permet de s'affranchir des limites et de libérer la parole.

 

 

Les résidents tiennent un blog depuis l'automne 2012, depuis un an, la publication est devenue plus régulière.

Catégories: Actualité handicap

Portrait d’électrice aidante : Amélie Vicens « Benoît Hamon : une vision à long terme »

Vivre FM - 13 avril, 2017 - 11:45

Amélie Vicens a un fils pluri-handicapé de 10 ans et demi. Atteint de tétraparésie et d’hypotonie, il ne peut pas utiliser ses 4 membres normalement, tenir assis, ou debout. Il entend grâce à un appareil, ne parle pas, mais comprend tout ce qui se passe autour de lui.

Amélie Vicens a l’intention de voter pour Benoît Hamon. Elle retient notamment son positionnement à gauche, sa politique économique et sa vision à très long terme.

 

 

La Colomboise enseigne tour à tour l’économie, les mathématiques, puis travaille pour le centre d’action sociale de la ville de Paris. Activité qu’elle cesse il y a 7 ans pour s’occuper de son fils. « Il a l’autonomie d’un enfant de 9 mois », explique sa mère.

Le revenu universel : primordial pour les aidants

Le revenu universel : elle y est favorable. Elle adhère à l’idée de « compléter les revenus » et « soutenir le pouvoir d’achat », pour « relancer la croissance ».

 

 

En tant qu’aidante qui ne peut pas travailler, c’est une mesure extrêmement importante pour elle. Amélie explique qu’elle a actuellement une situation financière « très très juste ». Sans l’aide du père de son fils, « je ne sais pas comment je vivrais », confie-t-elle.

 

 

Benoît Hamon a-t-il les qualités pour être un bon président ? « Oui » répond l’économiste. Elle le trouve posé mais ferme, il lui semble « sortir du lot en termes de probité ». Elle souligne aussi un certain charisme et son humour.

 

 

Lire également :

Portrait d’électeur aidant : Claude Fortin « François Fillon, un choix rationnel »

Portrait d'électrice handicapée : Muriel Mourgue « Marine Le Pen ne me décevra pas »

Portrait d'électeur handicapé : Yanis Bacha « Emmanuel Macron c'est la bienveillance »

Portrait d’électeur handicapé : Stéphane Huet « Jean-Luc Mélenchon, le plus proche des gens »

Catégories: Actualité handicap

Les noms des candidats à la présidentielle en langue des signes

Vivre FM - 12 avril, 2017 - 12:30

Un pitbull pour Marine Le Pen, des idées pleines la tête pour Jean-Luc Mélanchon ou encore les longues pattes aux cheveux d’Emmanuel Macron… Voici comment Laurent Valo a traduit en langue des signes le nom de ces candidats à la présidentielle. L’animateur de l’émission L’Oeil et la main s’est aussi appuyé sur les caractéristiques physiques de certains pour les illustrer au mieux. Ainsi le candidat François Fillon se voit dépeint avec des sourcils prononcés, alors que Benoit Hamon est représenté par des oreilles décolées. « On utilise pour un signe les éléments saillants du monde qui nous entoure. Quelqu'un qui est gros est représenté par le signe "gros" » affirme Sophie Hirishi, interprète en langue des signes sur Franceinfo.

Une cheminée pour Cheminade, une salle pour Lassalle et un pont debout pour Dupont-Aignan

D’autres ont eu droit à une traduction proche de la phonétique de leur nom. Une cheminée pour Jacques Cheminade, une salle et un pont debout pour représenter respectivement Jean Lassalle et Nicolas Dupont-Aignan. Et pour les moins connus d’entre-eux, Laurent Valo a utilisé les initiales de leur nom et de leur prénom, comme par exemple François Asselineau ou Nathalie Arthaud. En tout cas si aucun candidat ne vous convaincu à présent, peut-être le serez vous d’avantage après avoir visionné cette vidéo.

Catégories: Actualité handicap

Le nageur Frédéric Delpy nouveau président de la Fédération Handisport

Vivre FM - 11 avril, 2017 - 14:40

Dans le cadre des Journées Nationales Handisport, plus d’une centaine de représentants des structures affiliées, des grands électeurs élus en régions, étaient réunis ce samedi 8 avril à Enghien-les-Bains. Objectif : le renouvellement des 20 membres du Comité Directeur et le changement de présidence. Originaire d'Orléans, Frédéric Delpy, 45 ans a été élu président de la Fédération Française Handisport.
Devant l’assemblée, le nouveau président a tenu à saluer l’action de Gérard Masson qui « laisse une belle maison, une maison saine » et « qui peut être fier de l’action accomplie », en ajoutant vouloir « continuer à faire rayonner notre fédération au service de nos adhérents et adhérents potentiels, dans un mouvement plus ouvert et moderne. » Frédéric Delpy a conclu en soulignant : "Nous sommes en pleine mutation, nous devons vite nous mettre en ordre de marche et tendre vers un mouvement plus dynamique. Avec vous, je suis prêt à affronter de nouveaux défis, et notamment à l’horizon 2024 !"

Le 24 mai prochain Frédéric Delpy interviendra à Saint-Nazaire à l’occasion de la cérémonie d’ouverture des 23èmes Jeux Nationaux de l’Avenir Handisport puis la semaine suivante pour l’ouverture du Handisport Open Paris 2017 d’athlétisme, au Stade Charléty (dont Vivre FM est partenaire)

Quatre médailles paralympiques

Frédéric Delpy a 45 ans. Il est né à Orléans, marié, 2 enfants. Il est Coordinateur des équipements sportifs de la Ville de Fleury-les-Aubrais (45). Lui même en situaiton de handicap, il a une arthrogrypose, blocage au niveau des articulations du bas du  corps.

Le nageur a été quatre fois médaillé au Jeux Paralympiques (Barcelone 92, Atlanta 96 et  Sydney 2000). Il est également champion du Monde 1990, champion d’Europe 1999 en natation  handisport

Son engagement associatif est ancien : il était à la veille de son élection Président du Comité Régional handisport du Centre-Val-de-Loire depuis  2010
Frédéric Delpy est médaillé de l’Ordre national du Mérite (1996).

Catégories: Actualité handicap

Nous avons tant à nous dire, un documentaire sur deux frères autistes

Vivre FM - 11 avril, 2017 - 11:50

« Enfin je vais pouvoir parler de l’enfermement profond. » Plongée dans le mutisme depuis l’âge de 3 ans à cause de erreur d’un médecin lors d’une intervention chirurgicale, Morgane Douche a souffert toute sa vie de son handicap. Son documentaire ‘Nous avons tant à nous dire’ a fait office de thérapie pour la jeune femme de 29 ans : « On m’a donné l’immense privilège de pouvoir réaliser mon premier film. Pour qu’enfin je puisse m’exprimer. Dire les choses telles qu’elles doivent être dites, dans ma vraie vision de la vie.»

« L’une des plus grandes souffrances des autistes est l’impossibilité de communiquer »

Morgane Doche a décidé de suivre pendant un an le quotidien de deux jumeaux autistes, Hedi et Issa, âgés de 4 ans, et de porter à l’écran le combat de leurs parents pour leur apprendre à parler et à échanger. « Ce que j’ai connu ressemble à ce que la plupart des autistes vivent. L’une des plus grandes souffrances des autistes est l’impossibilité de communiquer. Ils ne comprennent pas ce qu’on leur dit, on ne comprend pas ce qu’ils ont à dire. Ils n’arrivent pas à décrypter les rapports sociaux et à acquérir les outils pour s’intégrer dans la société », confie la documentariste. Avec son film Morgane Douche présente ainsi le parcours de ces deux enfants pour sortir de leur mutisme. Caméra à l’épaule elle a suivi au plus près le quotidien parfois compliqué d’Elodie et Oijdi les parents, mais aussi les progrès réalisés par les jumeaux pour s’ouvrir petit à petit au monde qui les entoure.« Je voulais montrer à tous que c’est possible, nécessaire et urgent. Je voulais raconter, sur une année, ce qu’est ce parcours ré-éducatif. Je voulais aussi et surtout montrer à quel point il est bouleversant de voir un enfant soudainement, confusément, par bribes, s’éveiller aux autres. Ce documentaire intitulé "Nous tant à nous dire" sera à suivre ce mardi soir sur France 2 à partir de 22h50.


Catégories: Actualité handicap

Benur, un handbike révolutionnaire

Vivre FM - 10 avril, 2017 - 17:30

Rappelez-vous du film Ben-Hur et de ses chars de course. Maintenant vous avez une idée du handbike construit par Joseph Mignozzi dans son garage à Lyon. Grand amoureux de ballade en vélo,  cet entrepreneur a vécu pendant deux ans en fauteuil roulant suite à un accident de la route.  Pour continuer à se faire plaisir il a donc imaginé un nouveau handbike qui facilite le transfert de son fauteuil à son vélo grâce à une rampe automatique.

« L’objectif est de mettre  le Benur en location libre comme les Vélib à Paris »

Pour le moment le Benur n’est pas disponible pour le grand public.  Le seul exemplaire produit est celui de Joseph Mignozzi, avec lequel il a effectué un tour de France il y a deux ans dans le but de tester son invention,  mais aussi d’en faire la promotion auprès des collectivités locales avec lesquelles il espère travailler par la suite. « A la ville, à la campagne, à la plage, en forêt… La vocation de Benur c’est le partage. Des vélos à dispo partout où les personnes à mobilité réduite peuvent en avoir besoin, au même prix que les vélos en libre-service classiques » insiste l’entrepreneur lyonnais.  


Joseph Mignozzi participe en ce moment au concours Lafabrique Aviva. Si son projet est retenu il pourrait bénéficier d’une aide financière qui lui permettrait de développer un peu plus son idée de départ.

Catégories: Actualité handicap

Portrait d'électrice handicapée : Muriel Mourgue « Marine Le Pen ne me décevra pas »

Vivre FM - 10 avril, 2017 - 10:00

Muriel Mourgue a 52 ans, elle réside à Uchaud, une localité de 4 300 habitants, à une quinzaine de kilomètres de Nîmes, dans le Gard. Elle est polytraumatisée suite à un accident de voiture survenu en 1981. « Je suis une handicapée debout », explique-t-elle, « et quand le handicap ne se voit pas, il faut se battre encore plus pour faire reconnaître son handicap ». Son combat, elle le mène aussi en politique et via l’association qu’elle a créée, pour venir en aide aux personnes handicapées. Son histoire, c’est celle d’une citoyenne déçue par les partis qui ont gouverné jusqu’à présent.

 

 

Cette ancienne membre de l’UMP (aujourd’hui Les Républicains), a rejoint, depuis cinq ans, le parti de Marine Le Pen. « Elle me soutient, donc je la soutiens » explique-t-elle. En 2014, elle est tête de liste Front National pour les élections municipales de sa ville, à Uchaud. Aujourd’hui, elle est soutien actif de Marine Le Pen, la candidate du Front National à la présidentielle.

« Pour nous, handicapés, je ne vois qu'elle »

La candidate représente pour Muriel « l'espoir du vrai changement ». Pour cette militante qu'est-ce que Marine le Pen apporte de plus que les autres pour le handicap ?

« Du concret », répond-elle, alors que chez les autres candidats, elle entend « beaucoup de bla bla, mais pas l'essentiel ». Ce sentiment de concret lui donne confiance en la candidate. « Elle ne me décevra pas, ça j'en suis persuadée », confie la Gardoise.

 

 

La personnalité de la candidate est très importante pour la militante. Pour elle, Marine Le Pen incarne « la femme qui fonce, qui ose dire les choses ».

 

 

En tant que personne handicapée, Muriel trouve le programme handicap et santé du Front national plus convaincant que celui des autres partis, il accorde selon elle « plus de moyens pour le handicap et facilite l’accès à l’emploi ».

 

 

Muriel se sent-elle isolée par son choix ? Elle pense que non. La Gardoise affirme que ce soutien est partagé par 95 % des personnes en situation de handicap dans son entourage.

 

 

 

Lire également :

Portrait d’électeur aidant : Claude Fortin « François Fillon, un choix rationnel »

Portrait d’électrice aidante : Amélie Vicens « Benoît Hamon : une vision à long terme »

Portrait d'électeur handicapé : Yanis Bacha « Emmanuel Macron c'est la bienveillance »

Portrait d’électeur handicapé : Stéphane Huet « Jean-Luc Mélenchon, le plus proche des gens »

Catégories: Actualité handicap

Au salon Hello Handicap, l'intelligence artificielle, au service des candidats

Vivre FM - 7 avril, 2017 - 13:10

60 entreprises, 15 000 offres d’emplois et 30 000 candidats pour cette première édition du salon Hello Handicap. Le but de l’événement simplifier la recherche d’emploi pour les personnes en situation de handicap. Grâce à l’intelligence artificielle développée par les organisateurs, les potentiels candidats n’ont plus besoin de saisir des critères complexes dans un formulaire interminable. Un algorithme s’occupe de trier les offres les plus pertinentes, et les propose ensuite sur la plateforme. Nicolas Bissardo, co-fondateur du projet, donne l’exemple pour un poste dans une banque.

« Les candidats retenus n’ont pas besoin de se déplacer pour passer des entretiens »

 

L’avantage aussi de ce salon est que les candidats retenus, ne seront pas obligés de se déplacer en personne pour passer un entretien d’embauche avec leurs potentiels futurs employeurs Les personnes retenues sont contactées par téléphone et obtiennent un rendez-vous pour un échange via Internet.

L'événement est prévu du 24 au 28 avril. Et pour les retardataires vous pourrez vous rattraper en octobre prochain (23 au 27).



Catégories: Actualité handicap

L’Onisep publie des guides pour construire un parcours scolarisation

Federations APAJH - 6 avril, 2017 - 16:35

{jathumbnailoff}L’Onisep publie trois annuaires, destinés aux familles et aux professionnels, présentant des informations pratiques sur les structures du secteur médico-social et les dispositifs d’inclusion scolaire pour les élèves en situation de handicap.

Catégories: Actualité handicap

Portrait d’électeur handicapé : Stéphane Huet « Jean-Luc Mélenchon, le plus proche des gens »

Vivre FM - 6 avril, 2017 - 15:17

Stéphane Huet est contrôleur de sécurité à la Sécurité sociale. Un travail qui consiste à « conseiller les entreprises sur les accidents du travail », « aider les salariés » et « se battre pour leurs conditions de travail », explique-t-il. Dans la continuité de cet engagement, la politique l’a toujours intéressé.

Handicapé suite à un accident du travail, Stéphane Huet adhère au programme de Jean-Luc Mélenchon qu’il trouve « le plus proche des gens », qu’ils soient en difficulté financière, au chômage ou en situation de handicap.

 

 

« Le plus important c’est le programme, et les gens qui sont autour », explique Stéphane. « Ce n’est pas vraiment un parti, c’est des gens qui défendent une même vision de la société », ajoute-t-il. Stéphane soutient le candidat sur les réseaux sociaux, notamment twitter, et fait partie du groupe de soutien d’Alençon. Les plus du candidat de la France insoumise, selon lui : « des mesures concrètes pour les petits revenus, sur l’emploi » et un candidat « positif, qui ne baisse pas les bras, suscite de l’engouement dans ses meetings, qui réunit les gens autour de lui ».

Le combat d’un accidenté du travail

En 2009, l’Ornais est en formation à Paris, lorsqu’il tombe dans le hall de l’hôtel où il est hébergé pendant son stage. Arrêt cardiaque, anoxie de 5 à 6 minutes (cela correspond à un manque d’oxygène dans le sang), puis 14 jours de coma : Stéphane sort de cet accident du travail avec un handicap cardiaque, des séquelles neurologiques et un handicap psychologique, qui prend la forme d’un stress post-traumatique. « Après mon accident, je ne savais plus lire, je ne savais plus écrire, je ne savais plus rien » explique Stéphane. « C’est pratiquement de l’entraînement de sportif », dit-il, pour récupérer ces capacités. Très fatigable, il se bat pour continuer à travailler dans son entreprise. « C’est horrible certains jours, il y a des nuits où je fais des cauchemars, des crises d’angoisse, cela lui arrive même de pleurer », confie-t-il.

Retour à l’emploi et revalorisation de l’AAH

Stéphane trouve très juste d’augmenter l’allocation aux adultes handicapés (AAH) au niveau du smic pour les personnes en situation de handicap lourd.

 

 

La priorité de Stéphane, c'est d'accompagner les personnes handicapées dans le retour à l’emploi.

 

 

Son souhait : vivre dans le monde des valides. Les conditions de travail des salariés, la santé, le burnout, sont aussi des sujets très importants pour l’électeur : « Jean-Luc Mélenchon, avec Benoît Hamon, sont les deux seuls qui parlent des conditions de travail. S’il n’y avait pas eu Jean-Luc Mélenchon, j’aurais voté Benoît Hamon ». « Quand on est en bonne santé, on peut travailler, après, on a la liberté de faire tout ce qu’on veut dans la vie », conclut Stéphane.

 

 

Lire également :

Portrait d’électeur aidant : Claude Fortin « François Fillon, un choix rationnel »

Portrait d’électrice aidante : Amélie Vicens « Benoît Hamon : une vision à long terme »

Portrait d'électrice handicapée : Muriel Mourgue « Marine Le Pen ne me décevra pas »

Portrait d'électeur handicapé : Yanis Bacha « Emmanuel Macron c'est la bienveillance »

Catégories: Actualité handicap

Omar, passionné de cuisine et youtubeur handicapé consacré par les Maroc Web Awards

Vivre FM - 6 avril, 2017 - 11:07

La limonade maison, les sushis ou encore les briouats au fromage… Ce sont les trois recettes les plus vues signées Omar, 11 ans, youtubeur marocain désormais promu personnalité du web dans son pays. Le petit garçon est atteint de dystrophie musculaire, une maladie qui l’affaiblit les fibres de ses muscles. La chaîne Apprenez à cuisiner avec Chef Omar a vu le jour en avril 2015 et affiche une cinquantaine de préparations. Le 2 avril, le jeune Casablancais est devenu nommé personnalité web de l'année aux Maroc Web Awards. Une consécration pour celui qui rêve de devenir « le plus grand chef du monde », et dont la devise est « Je ne suis pas différent de vous. Je suis différent comme vous ». Le jeune homme était en finale face à 14 autres candidats.

Invité sur 2M et France 24

Filmé par sa mère, le youtubeur confectionne des plats grand public dont il adapte les recettes en fonction de ses goûts et des moyens du bord. Vous n’avez pas de saumon frais à portée de la main ? Le chef vous conseille d’en prendre sous la forme de filets fumés. Parfois, le jeune homme met une touche locale à ses créations, comme le crumble aux épices marocaines. Les gestes sont plus lents qu’avec un cuisinier professionnel, le propos est parfois hésitant mais la régularité et l’enthousiasme ont suscité l’intérêt des internautes.

 

Le chef a vite été remarqué. Quelques mois après avoir commencé à officier, Omar a été invité sur 2M, une grande chaîne marocaine, il a pu montrer sa recette du pain perdu à l’antenne. Puis c’est au tour de France 24 de faire connaître le jeune cuisinier 2.0 en lui donnant une audience à l’étranger.

Catégories: Actualité handicap

Portrait d'électeur handicapé : Yanis Bacha « Emmanuel Macron c'est la bienveillance »

Vivre FM - 6 avril, 2017 - 09:49

« Il parle d’inclusion, c’est un terme que je n’avais jamais entendu en politique. » Yanis Bacha a rejoint en septembre dernier le mouvement En Marche d’Emmanuel Macron, mais son engagement politique remonte à bien plus loin : « J’ai fait l’école de journalisme de Sciences Po. De part mes études et mes passions la politique a toujours été un des mes sujets favoris. » En plus du programme du candidat Macron, qui prévoit entre autre l’augmentation de l’allocation adulte handicapé, la revalorisation du statut des aidants ou bien encore l’accessibilité, le jeune homme de 24 ans atteint de myopathie retient aussi autre chose.

 

« Marie-Anne Montchamp est un atout formidable »

Cependant, Yanis regrette que le handicap n’ait pas encore été l’un des sujets principaux de cette campagne présidentiel : « Evidemment on n’en parle jamais assez » constate-t-il. Mais il a beaucoup milité auprès du candidat Macron pour faire remonter les ‘réalités du terrain’. « J’ai fait les meetings, j’ai proposé un certains  nombre d’idées. Je suis intervenu dans les écoles, j’ai visité des ESAT, je suis allé à la rencontre des associations. Car le programme d’Emmanuel Macron repose avant tout sur les réalités du terrain, et son projet est bâti sur ces réalités. » Et pour Yannis l’apport de Marie-Anne Montchamp, l’ancienne ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, à la campagne du candidat d’En Marche est un atout non-négligeable.

 « Il faut croire en l’école de la République »

En situation de handicap depuis ses 6 ans, Yanis ne s’est pas découragé pour autant. En plus de la politique, il se passionne aussi pour le sport. Il a notamment eu l’occasion de commenter des matchs de l’Euro 2016 pour les aveugles et les mal-voyants. Un rêve devenu réalité pour ce dernier qui n’a jamais renoncé à vivre.


 Crédit photo : Yanis Bacha



Lire également :

Portrait d’électeur aidant : Claude Fortin « François Fillon, un choix rationnel »

Portrait d’électrice aidante : Amélie Vicens « Benoît Hamon : une vision à long terme »

Portrait d'électrice handicapée : Muriel Mourgue « Marine Le Pen ne me décevra pas »

Portrait d’électeur handicapé : Stéphane Huet « Jean-Luc Mélenchon, le plus proche des gens »


Catégories: Actualité handicap

Concours Talents : La chasse aux talents est ouverte !

L'AGEFIPH - 4 avril, 2017 - 17:16
Qui seront les nouveaux talents BGE de la création d'entreprise ?
Catégories: Actualité handicap

My Favorite Song

handicitoyens.over-blog.com - 25 janvier, 2017 - 09:02
When I was little I have a favorite song, I will share the lyrics : Twinkle, twinkle, little star, How I wonder what you are! Up above the world so high, Like a diamond in the sky. When the blazing sun is gone, When he nothing shines upon, Then you show...
Catégories: Actualité handicap

Moi(s) sans tabac : un kit gratuit pour aider à arrêter de fumer

Actualité AIDES - 7 novembre, 2016 - 11:18
Têtière:  Tabac

Inciter les personnes qui fument à arrêter le tabac pendant au moins trente jours, à partir du 1er novembre 2016. C’est le défi collectif lancé par le ministère de la Santé avec l’opération : "Moi(s) sans tabac". Une première en France. Comment cela se passe-t-il ? On vous dit tout.

en lire plus

Catégories: Actualité handicap

Santé sexuelle : un nouveau consensus chez les gays ?

Actualité AIDES - 25 octobre, 2016 - 08:48
Têtière:  ReLOVution

Plus de 120 représentants et acteurs du monde LGBT se sont retrouvés ce week-end près de Roissy. A partir des données scientifiques et des nouveaux enjeux de prévention, les commerçants, militants associatifs, journalistes et experts en santé publique et médecins présents ont débattu afin de changer la donne et mieux travailler ensemble en matière de lutte contre le sida chez les gays. Mathieu Brancourt y était et a assisté aux échanges, qui doivent lancer une "ReLovution" dans la lutte contre le VIH, pour aller vers la fin de l’épidémie. Retour sur la conférence organisée par AIDES. Reportage.

Emmanuel Macron est en marche, la "ReLovution" aussi. Dès l’aube, à l’heure où la campagne du Mesnil-Amelot, qui jouxte l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, reste blanchie par le brouillard et les trainées des avions. Ils sont arrivés très tôt ou la veille. Patrons de saunas, de bars, de boîtes de nuit, coordinateurs de centres associatifs LGBT ou de la lutte contre le sida, responsables de sites Internet de rencontres, médecins généralistes, chercheurs ou encore acteurs et réalisateur de porno gay. De Lyon, Rennes, Marseille, Bordeaux, Niort, même de la Caraïbes ou des Etats-Unis. Une équipe de traducteurs est même dépêchée pour l’occasion. En cette fin octobre, l’association AIDES a voulu convier des acteurs de l’ensemble de la communauté gay et du territoire national et les mettre à la table des discussions pour la fin du sida chez les gays.

application/pdf iconProgramme (PDF) application/pdf iconPourquoi une urgence chez les gays ? (PDF) application/pdf iconRévolution de la prévention : outils, stratégies et limites (PDF) application/pdf iconL’exemple de San Francisco (PDF) application/pdf iconLa nouvelle campagne de Santé Publique France (PDF) application/pdf iconVers Paris sans sida (PDF)

en lire plus

Catégories: Actualité handicap

1 janvier, 1970 - 02:00
Syndiquer le contenu