Handicap et Image de soi

Dans une société où le paraître est devenu indissociable de la personnalité et de la réussite sociale, le regard de l’autre est devenu plus que jamais essentiel à la construction d’un individu, pourtant il s’agit souvent d’un miroir déformant.

Nous l’aurons compris l’image que l’on possède de soi même mais surtout l’image que nous renvoie l’autre est intimement liée à notre vie relationnelle. Hors comment se construire ou se reconstruire quand on souffre d’exclusion sociale et de stigmatisation lorsque l’on souffre d’un handicap.

Alors que la personne en situation de handicap a parfois besoin justement d’être entourée, cette dernière a plutôt tendance à s’exclure notamment à cause de la négligence de sa propre image. Bien souvent les praticiens aident à ce que l’on pourrait appeler une « réhabilitation » de l’image de soi. Parfois ce n’est pas suffisant docteurs, psychologues ou chirurgiens, n’étant pas responsables des aléas de notre société.

Penser au Relooking

Il ne s’agit pas ici de prendre ce terme à son sens premier mais de considérer cette pratique comme un moyen de donner à la personne en situation de handicap des clés afin de s’affirmer en tant qu’individu. Par ailleurs se découvrir un look, un style et devenir une personne originale de par sa manière de s’habiller ou bien de se maquiller peut se révéler un atout dans l’expression de sa personnalité. Aussi le relooking peut être imaginé comme une véritable thérapie afin de s’exprimer et de laisser libre cours à son individualité. Une manière en somme de ne plus passer inaperçu comme on peut l’observer souvent chez une personne en situation de handicap.

Le Coaching

Cette pratique très récente fait fureur dans divers domaines du quotidien, que ce soit dans le domaine du sport, dans le domaine du travail afin de trouver un emploi, pour retrouver la ligne,  voire même afin de rencontrer l’âme sœur. Dans cet esprit on peut très bien faire appel à un coach afin de faire la "promotion de sa personne", encore une fois cette phrase n’est pas à prendre au premier degré. Cela renvoie plutôt à une reconquête de soi plutôt qu’à une traditionnelle vente. Cette reconquête se travaille tous les jours au quotidien et ce tout au long de notre vie. Apprendre non pas à être conforme à un idéal (véhiculé dans les médias et dans la société en général) mais apprendre à être conforme à l’idée (positive ça va de soi) que l’on se fait de sa propre identité.