L' Allocation pour Adulte Handicapé (AAH)

Le Principe

L'allocation pour adulte handicapé permet de garantir un revenu minimum aux personnes handicapées  disposant de revenus modestes placées dans l'impossibilité de se procurer un emploi du fait de leur handicap.

Ce droit est ouvert dès lors que la personne handicapée ne peut prétendre à un avantage vieillesse, invalidité ou rente d'accident du travail d'un montant au moins égal à celui de l'AAH. Le montant de vos droits mensuels à l'AAH sera calculé chaque trimestre, en fonction de vos ressources et de celles de votre conjoint que vous aurez déclarées à votre MSA

 

Qui y a droit ?

• Les personnes ayant un taux d'incapacité permanente d'au moins 80 %, n’ayant pas occupé d'emploi pendant un an et ayant une restriction importante et durable pour l'accès à l'emploi.
• Les personnes ayant entre 20 et 60 ans.
• Les personnes résidant en France de façon permanente et, pour les étrangers, régulière (carte de séjour d’un an ou de dix ans ou récépissé de demande de renouvellement, mais pas les autorisations provisoires de séjour de trois ou six mois).
• Les personnes ne percevant pas de ressources annuelles supérieures à : 7 455 euros pour une personne seule ou 14 910 euros pour les personnes mariées, pacsée liées ou vivant en concubinage (avec une majoration de 3 727 euros par enfant à charge).
 

Les conditions de réduction de l’AAH?

Le montant de l'AAH est réduit à 186 euros en cas d’hospitalisation d’au moins soixante jours (ou de séjour en maison d'accueil spécialisée ou établissement pénitentiaire).
 

A qui s’adresser pour l’AAH ?

La demande d’attribution de l’AAH, accompagnée de toutes les pièces justificatives, est à adresser à la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MPDH)

Celle-ci transmet le dossier, dans les meilleurs délais, à la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) pour l’examen des conditions techniques d’attributions de l’AAH (évaluation de l’incapacité) et à l’organisme payeur (Caisse d’Allocations Familiales ou mutualité sociale agricole) pour l’examen des conditions administrative (conditions de résidence, d’âge et de ressources).

Par quelles autres aides ou revenus l’AAH peut-elle être complétée ?

• Par la Majoration pour la vie autonome (MVA), qui concerne les personnes bénéficiant de l’AAH qui peuvent travailler mais qui sont à la recherche d’un emploi, afin de leur permettre de faire face à leurs dépenses de “logement indépendant”. Son montant est de 103 euros mensuels.
• Un complément de ressources accessible aux personnes en situation de handicap qui ne peuvent travailler et qui disposent d'un “logement indépendant”. Montant : 179 euros mensuels.
 

L’actualité de l’AAH

Le 1er avril 2012 l’AAH augmente de 2,2 % à 759,68 €. Une deuxième revalorisation de 2,19 % interviendra le 1er septembre 2012. Ce qui portera son montant à 776,59 €. Au final, l’AAH aura augmenté de 25 % depuis début 2007.

Commentaires

maevab

questions sur l'AAH

Si vous avez des questions sur l'AAH

posez-les directement sur le forum consacré à ce sujet là : posez-nous-ici-vos-question-sur-laah