Le polyhandicap

Le polyhandicap est par définition un handicap à expressions multiples, qui associe déficience motrice et déficience mentale. 

Un polyhandicapé voit ses sens affectés, mais aussi sa motricité, parfois même il présente des troubles de la conscience. Les causes sont en général d’origine prénatale, dans 50 % des cas, il s’agit de suites a des malformations ou bien encore les conséquences au virus du Sida. Cependant aujourd’hui encore 30 % des causes du polyhandicap demeurent encore inconnues.

Handicap complet, les personnes en étant atteintes ne peuvent pas se déplacer, même à l’aide d’un fauteuil roulant. Ces personnes peuvent présenter des malformations associées cardiaques et digestives, elles ont des déformations des membres et du rachis dues à leurs paralysies. Dans la majeure partie des cas, les personnes atteintes d’un polyhandicap ne peuvent pas communiquer, l’organe de la parole étant lui-même affecté.

L’assistance constante au quotidien d’une tierce personne est donc une nécessité pour une personne en situation de polyhandicap. De même, la complexité du polyhandicap requiert la contribution de plusieurs spécialistes, non seulement pour diagnostiquer mais aussi afin de traiter cette forme de handicap.

Reconnaissance du polyhandicap

La première définition officielle du polyhandicap est assez récente puisqu’elle date de 1989 : "Handicap grave à expression multiple avec déficience mentale sévère ou profonde, entraînant une restriction extrême de l’autonomie et des possibilités de perception, d’expression et de relation". Cette définition a été donnée dans un texte de loi concernant les conditions techniques d’autorisation des établissements et des services prenant en charge des enfants ou adolescents polyhandicapés dans l’Annexe 24 ter du Décret n 89-798 du 27 octobre 1989. 

Quelles sont les conséquences du polyhandicap?

Un polyhandicapé présente tout d’abord une déficience intellectuelle, majoritairement il ne possède pas ou peu de langage verbal. Les personnes polyhandicapées s’expriment de manière singulière qui nécessite souvent un décodage. Souvent ce sont des attitudes corporelles, des cris… qui aident à l’expression des besoins. Le polyhandicapé peut présenter des troubles du comportement qui se rapprochent de certaines formes d’autisme. Les polyhandicapés présentent des troubles moteurs de gravité variable comme l’athétose, la rigidité, la quadriplégie, ou bien la paraplégie. L’épilepsie atteint 40% à 50% des sujets polyhandicapés avec des niveaux de gravité divers et plus ou moins faciles à équilibrer.

Le polyhandicapé présente également des troubles sensoriels, des troubles de la vision et des troubles de l’audition sont par ailleurs très fréquents. De même on a remarqué que les personnes en situation de polyhandicap présentaient des troubles du sommeil.