Les déficiences cognitives

Les déficiences cognitives font partie des déficiences mentales. Selon la classification Internationale des Handicaps, la déficience cognitive est une perturbation de développement des fonctions cognitives telles que la perception, l’attention, la mémoire et la pensée. Ces déficiences peuvent s’installer lors du développement psychique de l’enfant ou bien apparaître suite à une détérioration secondaire comme l’épilepsie sévère, maladie mentale…

Les personnes handicapées mentales ont des difficultés de réflexion et de mémorisation. Elles ont du mal à évaluer l’espace temps et à apprécier la valeur des choses.

1- Les différentes formes de déficiences cognitives :

  • Les déficiences cognitives appelées aussi déficiences intellectuelles, concernent les personnes ayant une capacité limitée d’apprentissage, générant :

- Une lenteur dans le développement psychomoteur. 

- Des difficultés d’adaptation au quotidien.

- Des problèmes de compréhension et d’utilisation du langage.

- Des difficultés de compréhension de concepts généraux et abstraits.

Aujourd’hui on parle de 4 niveaux de gravité de la déficience mentale selon 4 critères psychométriques :

- Retard mental léger

- Retard mental moyen

- Retard mental grave

- Retard mental profond

La déficience intellectuelle légère concerne les personnes ayant un QI compris entre 50 et 70, la déficience intellectuelle moyenne les personnes entre 49 et 35 de QI, la déficience intellectuelle grave les personnes entre 34 et 20 de QI, enfin la déficience mentale profonde concerne les personnes ayant un QI en dessous de 20.

Quelle est la différence entre maladies mentales et déficience intellectuelle ?

La maladie mentale davantage les troubles psychiques survenant à tout moment de l’adolescence ou de l’âge adulte. Son origine réside dans un trouble du fonctionnement : fragilité de certains aspects de la personnalité, périodes de stress prolongé et important, conflits psychologiques. La maladie peut être associée à des troubles organiques de nature neurologique, biochimique ou génétique.

La maladie mentale regroupe plusieurs symptômes :

- Dérèglement d’un comportement « normal » au départ.

- Réactions émotionnelles inappropriées présentant des natures et des intensités variées.

- Distorsion de la compréhension et de la communication.

- Comportements inappropriés.

2- Déficiences intellectuelles et emploi

Les personnes présentant des troubles de ce type peuvent s’en remettre à des services d’accompagnement, tel que les Cap Emplois ou les structures spécialisées comme les SISEP lors de démarches de recherche d’emploi. Accéder à un emploi est pour une personne handicapée, un moyen de renouer avec la vie sociale, en effet elle se positionner réellement en tant que citoyen au sein de la société de consommation. D’un point de vue personnelle, c’est une grande avancée que de travailler, en effet l’estime de soi est accrue et la communication rétablie. Mais surtout cela permet d’accéder à davantage d’autonomie : déplacements, prises de position, décisions… Pour l’entreprise le recrutement d’une personne handicapée permet de renforcer son image vis-à-vis de son personnel, des syndicats, des autres entreprises, et de la société en général. Cela lui permet également de véhiculer une image positive auprès de ses clients, grâce à la promotion d’une politique d’inclusion sociale et de responsabilité sociale. Enfin cela permet à l’entreprise d’être en accord avec les lois à savoir embaucher au moins 6 % de personnes handicapées. Sans oublier les aides auxquelles peut prétendre l’employeur.

De quelles aides financières l’entreprise peut-elle bénéficier?

1- Dans le cadre d'une embauche :

- la prime à l'insertion, au contrat d'apprentissage, au contrat de professionnalisation.

- l'aide au tutorat.

- l'aide à la formation.

2- Dans le cadre d'un problème de maintien au poste de travail (restriction d'aptitude ou inaptitude) :

- la subvention forfaitaire. - l'aménagement du poste de travail.

- le bilan de compétences.

- l'aide à la formation dans le cadre d'une reconversion.