Les déficiences psychiques

Les déficiences psychiques se manifestent à travers diverses troubles affectant la pensée, les émotions, le comportement… Souvent ces manifestations handicapent sérieusement l’individu. Il est assez délicat de diagnostiquer une personne atteinte de déficience psychique, tant chaque individu vit ce handicap différemment. Les symptômes se produisent donc de manière épisodique parfois, leur durée varie également, certaine fois ils durent toute une vie.

Il faut savoir qu’un trouble psychique peut être accompagné des manifestations suivantes :

  • Dépression
  • Troubles de la pensée
  • Expression excessive, absente ou inappropriée des émotions.
  • Comportements destructifs, le plus souvent envers soi-même.
  • Troubles cognitifs et perceptifs.
  • Troubles obsessionnels compulsifs.
  • Repli sur soi-même.
  • Troubles du comportement alimentaire.
  •  

Les troubles psychiques sont aujourd’hui la deuxième cause d’arrêt de travail en France. Souvent ils sont causés par le stress, l’anxiété générés par le quotidien.

Les différentes déficiences psychiques :

La dépression

Tout d’abord il convient de distinguer les deux types de dépression, à savoir la dépression majeure et la dysthymie. Ce qui différencie ces deux cas réside dans la manifestation des symptômes. En effet la dépression majeure se manifeste par une humeur dépressive constante, une diminution de l’intérêt pour quelconque activité, une perte ou un gain de poids significatif, des insomnies, une agitation permanente ou au contraire une profonde fatigue et enfin des pensées de mort récurrentes. La dépression consiste en un ou plusieurs épisodes majeurs de ces symptômes tandis que la dysthymie est caractérisée par des symptômes dépressifs moins sévères mais chroniques. La dépression et la dysthymie sont encore mal soignées par les médecins, de plus dans notre société elles tendent à se démocratiser. La thérapie et les antidépresseurs sont les remèdes que l’on prescrit contre ces maladies mais leurs résultats font encore polémiques.

Quelle reconnaissance pour ces maladies ?

Le handicap psychique a été inscrit en 2005 au côté des handicaps moteurs, seulement la législation et la reconnaissance de cette maladie restent encore troubles, le diagnostic étant difficile à établir. Toutefois, la dépression est aujourd’hui reconnue comme maladie professionnelle si l’on peut prouver qu’elle a été provoquée par son travail, en effet la légitimation des souffrances psychiques liées au travail est désormais d’actualité. Il arrive que la CPAM prenne en charge la dépression comme maladie professionnelle.

Les TOC Les TOC

Les troubles obsessionnels compulsifs, sont des troubles du comportement associés à des angoisses. Les symptômes apparaissant dans la plupart des cas à l'adolescence ou au début de l'âge adulte peuvent devenir chroniques. Les malades de TOC ont pour particularité d’effectuer des gestes qui deviennent des rituels irrationnels. Les personnes atteintes de TOC sont soignés par thérapies ou par voie médicamenteuse, seulement il est encore difficile de déterminer véritablement les causes des TOC. Le trouble obsessionnel-compulsif est loin d'être rare, bien que l'on en parle peu, car les sentiments de honte et de culpabilité de la plupart de ceux qui en souffrent ont longtemps contribué au maintien du secret autour de cette maladie. La proportion de personnes souffrant à un moment donné de leur vie des TOC, est estimée à 2% de la population. 60 à 70 % des personnes souffrant de TOC seraient atteintes avant 30 ans, et 50 % avant 18 ans. En l’absence de traitements adaptés, il est fréquent que les TOC évoluent en diverses maladies comme l’alcoolisme, l’anorexie mentale, la dépression

Les troubles du comportement alimentaires

Les troubles du comportement alimentaire sont des maladies à part entière qui infèrent des comportements problématiques vis à vis de l'alimentation et de la nourriture. L’anorexie et la boulimie sont les TCA les plus connus, mais il en existe d'autres, comme les restrictions alimentaires, les compulsions, et les hyperphagies. Les causes des troubles du comportement alimentaires sont multiples et méconnus. Ces pathologies se développent plus dans les sociétés occidentales, et pour cause l'image du corps est magnifiée, le stress grandissant et les angoisses omniprésentes. Les troubles alimentaires ne sont pas reconnus comme handicap, davantage les conséquences qui en résultent. En effet souffrir de troubles alimentaires occasionne des difficultés à s’insérer dans la vie sociale. Souvent vécus comme une honte, ces troubles sont cachés, de ce fait il est encore plus complexe de les détecter.

Commentaires

Sophie021

Anorexie

J'ai eu des problèmes d'anorexie il y a peu du fait que je n'aimais pas mon corps mais aussi du fait que toutes mes amies sont minces. Cependant, j'ai entendu parlé d'un site internet qui m'a permise de m'en sortir. Je le conseille donc. C'est http://tonpsy.fr, ils ont plus de 40 praticiens qui ont tous plus ou moins de spécialités. J'ai trouvé un psychologue spécialisé dans les problèmes alimentaires et autres et ce site est basé sur la visio-conférence donc j'ai pu discuter avec ce psychologue directement de chez moi avec mon ordinateur comme si j'étais directement dans son cabinet. Je n'ai maintenant plus de troubles du comportement alimentaire