Vie de famille

La vie quotidienne d’une famille ayant à charge un enfant handicapée n’est pas de tout repos! En effet nuits agitées et repas animées sont le lot quotidien de ces parents. C’est sans évoquer les nombreuses démarches qui jalonnent leurs existences : dossiers scolaires, formulaire MDPH, demandes d’allocations… La qualité de vie est souvent mise à mal.

Des solutions pourtant existent ! Elles ne sont pas miraculeuses mais permettent d’améliorer le quotidien de ces familles. Etablissement spécialisés, adapter son habitat ou son véhicule, aides ménagères, demande de prise en charge des frais de séjours pour les vacances d’enfants handicapes par exemple, tout autant de dispositifs d’accompagnement qui permettent aux familles de souffler quelque peu.

En effet grâce à la loi du 11 février de 2005, on peut solliciter l’aide d’une tierce personne afin de mieux concilier vie de famille, vie professionnelle et vie intime. Cette loi permet en effet de rendre plus autonome les personnes en situation de handicap et donc d’alléger les responsabilités des personnes assumant la charge d’un enfant ou d’une personne handicapée. Par exemple une famille peut désormais compter sur divers services à la personne. Pour plus d’infos, consultez notre rubrique concernant les aides.

Dans la seconde partie de cet article consacré à la vie de famille nous allons aborder ces couples handicapés qui désirent avoir des enfants. Avoir un enfant et être en situation de handicap voilà encore un sujet tabou. Car de nos jours ces femmes qui rêvent de porter en elles un enfant sont marginalisées, comme s'il leurs était impossible de donner la vie. Attendre un enfant pour une femme en situation de handicap peut révéler du parcours du combattant mais c’est possible ! Des initiatives ont vu par ailleurs le jour bien qu’à ce jour aucune aide spécifique n’existe ni aucune maternité ne prend en charge ces mamans. Mais généralement être une femme  en situation de handicap ne signifie pas forcément grossesse à risque.

Il suffit d’un peu plus d’organisations que la normale pour que le rêve devienne réalité. Par organisation on entend : savoir choisir un professionnel capable de prendre en considération toutes les obstacles que peuvent présenter le handicap, rechercher une maternité accessible en fauteuil roulant, s’orienter vers un gynécologue possédant une table élévatrice pour les patientes en fauteuil… Par ailleurs depuis 2006, une association accompagne les futures mamans handicapées : l’Association pour le Développement de l’Accompagnement à la Parentalité des Personnes Handicapées (L’ADAPPH).