Handicap : une liste exhaustive des troubles ?

Même s’il reste complexe d’établir une liste exhaustive des handicaps, il existe un ensemble de catégories permettant de classer la plupart des troubles du handicap. Qu’appelle t-on handicap ? Comment la liste des handicaps évolue t-elle ?

C’est ce que nous allons voir maintenant !

Qu’est ce que le handicap ?

Le mot “handicap” est souvent utilisé dans les conversations quotidiennes et a des significations différentes pour différentes personnes. Ces différentes significations ont-elles de l’importance ? Que peut-on gagner en essayant de définir le handicap de manière plus précise et en essayant d’utiliser le mot de manière cohérente ?

L’utilisation de termes et de définitions communs fournit aux individus une base pour une compréhension commune. La communication est ainsi facilitée, la transparence des programmes sociaux est améliorée et les besoins sont mieux satisfaits grâce à une identification et une compréhension précises de ce dont les gens ont besoin.

Les groupes de personnes handicapées et d’autres organisations peuvent avoir leurs propres définitions du handicap. Le concept de handicap est complexe et son interprétation est soumise à des influences historiques, sociales, juridiques et philosophiques. L’expérience du handicap est unique pour chaque personne, mais il existe des facteurs d’impact communs.

La politique européenne à l’égard des personnes handicapées définit une personne handicapée comme une personne qui a une déficience physique ou mentale qui a un effet négatif important et à long terme sur sa capacité à mener des activités quotidiennes normales.

Ainsi, un ensemble de lois définit les circonstances dans lesquelles une personne est “handicapée”. Une personne est considérée comme handicapée si :

  • Elle a une déficience mentale ou physique ;
  • la déficience a un effet négatif sur leur capacité à mener des activités quotidiennes normales ;
  • l’effet négatif est important et de longue durée (c’est-à-dire qu’il a duré pendant 12 mois, ou qu’il est susceptible de durer plus de 12 mois ou le reste de la vie de la personne).

Liste des handicaps :

Une typologie des principaux handicaps peut permettre d’y voir plus clair. En effet, selon un rapport du W3C, une liste des différents handicaps met en lumière des troubles à la fois moteurs et cognitifs.

Handicap visuel

Les handicaps visuels peuvent aller d’une perte de vision légère ou modérée dans un œil ou dans les deux yeux à une perte substantielle ou complète de la vision dans les deux yeux. Certaines personnes présentent une sensibilité réduite ou un manque de sensibilité à certaines couleurs ou un daltonisme, ainsi qu’une sensibilité à la luminosité.

Il s’agit notamment des cas suivants :

  • Le daltonisme :  difficulté à distinguer les couleurs généralement rouge et vert, ou jaune et bleu, et parfois incapacité à percevoir une couleur quelconque.
  • La basse vision : comprend la vision floue, qui consiste à ne voir que le milieu du champ visuel, à ne voir que les bords du champ visuel, et la vision trouble.
  • Cécité : perte substantielle de la vision des deux yeux.

Handicap cognitif : une liste de troubles divers

Les handicaps d’ordre cognitifs regroupent des nombreux troubles. Nous retrouvons principalement des troubles liés à l’apprentissage, ou encore, une liste de handicaps neurologiques.

Les troubles du comportement et de la santé mentale comptent également parmi la liste de handicaps cognitifs. En effet, ils ont un impact sur la façon dont les gens traitent et comprennent l’information.

Handicap et apprentissage

  • Le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH) – implique une difficulté à se concentrer sur une seule tâche, à se concentrer pendant de longues périodes ou à être facilement distrait.
  • Les troubles du spectre autistique (y compris l’autisme et le syndrome d’Asperger) : troubles de la communication sociale et de la capacité d’interaction.

Liste de handicaps liés à la santé mentale

Les principaux troubles relatifs à la santé mentale regroupe des handicaps largement connus. En effet, parmi la liste des handicaps, nous retrouvons notamment :

  • L’anxiété
  • les démences ;
  • la schizophrénie ;
  • les troubles de l’humeur.

En ce qui concerne la réalisation des tâches quotidiennes, ces troubles peuvent entraîner des difficultés de concentration, de traitement et de compréhension de l’information. Les médicaments utilisés ont souvent des effets secondaires, notamment une vision floue, des tremblements de mains et des troubles de la mémoire.

Liste des handicaps cognitifs : déficiences de la mémoire

Il s’agit d’une mémoire à court terme limitée, d’un manque de mémoire à long terme ou d’une capacité limitée à se souvenir du langage.

La démence est l’une des nombreuses causes des troubles de la mémoire.

Les troubles de la perception (également appelés “troubles d’apprentissage”) – impliquent une difficulté à traiter les informations sensorielles telles que les informations auditives, tactiles et visuelles. Cela inclut les déficiences en lecture ou en dyslexie, en écriture ou en dysgraphie, la gestion des concepts mathématiques ou la dyscalculie.

Les troubles convulsifs

Les troubles convulsifs comprennent différents types d’épilepsie et de migraines, qui peuvent être en réaction à une stimulation visuelle ou auditive.

Handicap d’ordre auditif

Les déficiences auditives comprennent les troubles auditifs légers à modérés, touchant une ou deux oreilles. Même une perte ou une difficulté partielle à entendre peut être problématique en ce qui concerne la réalisation des tâches du quotidien.

La liste des handicaps auditifs comporte notamment :

  • Malentendants – déficience auditive légère à modérée dans au moins une oreille ;
  • Surdité – déficience auditive importante et non corrigeable dans les deux oreilles.

Handicap physique : une liste importante

Les handicaps physiques ou “moteurs” sont des faiblesses et des limitations du contrôle musculaire. Ils comprennent les mouvements involontaires, y compris les tremblements, le manque de coordination, la paralysie, les limitations de la sensation, les troubles articulaires tels que l’arthrite, ou encore, la douleur qui entrave le mouvement et les membres manquants.

Parmi ceux-ci, on peut citer :

  • Amputation : doigts, membres ou autres parties du corps humain manquants ;
  • L’arthrite : inflammation et dommages aux articulations ;
  • Paralysie : perte de contrôle d’un membre ou d’une autre partie du corps ;
  • Traumatisme dû au stress répétitif, comme les blessures des muscles, des os et des articulations dues à des mouvements répétitifs.

Handicap et troubles de la parole

Les troubles de la parole comprennent l’incapacité à produire un discours reconnaissable par d’autres personnes ou par un logiciel. Par exemple, le volume ou la clarté de la parole peuvent rendre la reconnaissance difficile.

Il peut notamment concerner :

  • La mutisme : l’incapacité de parler pour une multitude de raisons telles que les troubles mentaux, les déficiences cognitives ou la capacité d’apprendre à parler ;
  • Dysarthrie : faiblesse ou paralysie des muscles nécessaires pour parler, notamment les lèvres, les poumons, la gorge et la langue ;
  • Bégaiement – parler avec une répétition continue et involontaire de sons, en particulier des consonnes initiales.
Leave a comment